Votre Corps

Scandale de la vache folle et Creutzfeldt Jakob

vaches folles avant la maladie

La maladie de Creutzfeldt Jakob est connue sous un autre nom : la maladie de la vache folle. Celle-ci fut à l’origine d’une crise sans précédent dans toute l’Europe dans les années 90, plus particulièrement outre-Manche, en Grande-Bretagne. Revenons sur cette crise majeure du 20ème siècle.

Qu’est-ce que la maladie de Creutzfeldt Jakob ?

La maladie de Creutzfeldt Jakob est une maladie rare qui détériore très rapidement le système nerveux central et entraîne la mort. En cause, une protéine mal conformée : le prion. Présente chez l’Homme, la malade est généralement d’origine génétique mais peut être transmise par l’alimentation. Dans le scandale de la vache folle, les animaux d’élevage (principalement en Grande-Bretagne) touchés par la maladie ont permis la contamination aux Hommes.

La crise de la vache folle

À la fin des années 80, les premiers cas de Creutzfeldt Jakob, ou maladie de la vache folle, sont constatés. Phénomène largement diffusé à la télévision, le public constate avec horreur les troubles occasionnés par la maladie chez les animaux.

Les farines animales, permettant de nourrir le bétail, ont participé à la propagation de la maladie, celles-ci étant contaminées par le prion. Néanmoins, les effets chez l’Homme ne sont pas visibles immédiatement. En effet, la période d’incubation de la maladie de Creutzfeldt Jakob est de 5 ans. La Grande-Bretagne, ainsi que toute l’Europe est en émoi.

Quand le gouvernement britannique annonce que le prion peut se transmettre d’espèces à espèces, un embargo total est décidé par toute l’Europe. Cette décision s’accompagne également d’un abattage massif.
<br/<
En France, on estime que 1000 vaches ont été touchées. Le bilan humain est de 26 morts. En Grande-Bretagne, il est de 180.